Région Rhône-Alpes – Un exemple d’économie circulaire
Partager

Par Jacques Mercier, conseiller régional (2010-2015)

Au conseil Régional, en commission Eco, Emploi, ESS, les subventions sont votées sans objectifs réellement définis et sans suivi qualitatif (éco-conditionalités).

J’ai toujours eu le sentiment que l’on pouvait faire mieux notamment en liant tout projet éco avec l’humain et l’environnement.

Pour le prouver, j’ai mis en place un ACI (atelier et chantier d’insertion) basé sur un financement initial régional (encadrants) en lien avec un industriel responsable BROPLAST (collecte, atelier) et une structure locale d’insertion (AIRE).

Dans la Plastic Vallée (Oyonnax), la matière plastique recyclée est importée et les déchets très souvent mis en décharge. Il fallait montrer qu’il était possible de collecter les déchets plastique auprès des grands industriels et de les retravailler (lavage, démétalisation, broyage, triage) pour en tirer des granulés réutilisables. Les opérations sont réalisées par des femmes et des hommes en réinsertion par l’activité économique. À terme sur un plus grand volume et un pétrole au juste prix, l’activité doit s’équilibrer financièrement. Ce genre de structure pourrait être développée dans différents secteurs de la Région, peut être adaptée pour d’autres matériaux (verre, bois, consigne).

Lorsqu’une activité marie l’humain, la diminution de l’impact environnemental et l’économie elle devient circulaire et profite à plus.

Jacques MERCIER
Jacques MERCIER