Nicolas ZIELINSKI

Nicolas ZIELINSKI est maire-adjoint à Montmerle-sur-Saône en charge de la Culture, de la Vie associative, des Sports et de l’Éducation (scolaire et périscolaire) et conseiller communautaire à la Communauté de Communes Montmerle 3 Rivières.

43 ans, marié, 3 enfants, professeur, professeur de maintenance industrielle, premier mandat.

Plusieurs réalisations (oct. 2016)

C’est fait :

  • Mise en place des Temps d’activités périscolaires en moins de 4 mois, alors que la précédente majorité n’avait pas avancée sur ce point. Plus de 5h d’activités par semaine proposées à chaque enfant avec des activités très variées : activités culturelles, sportives, manuelles et artistiques…
  • Gestion communale du restaurant scolaire sans changement de tarification et avec un composant supplémentaire dans le repas : fromage ET dessert !
  • Gestion communale de toutes les garderies maternelle et élémentaire.
  • Mise en place d’une garderie les mercredis midis avec repas tirés du sac (il n’y a pas de restauration scolaire) puis accompagnement en autocar des enfants jusqu’au centre de loisirs intercommunal, évitant ainsi bien des difficultés aux parents qui ont des obligations tous les mercredis.

C’est en cours :

  • Dynamisation de la médiathèque municipale en associant le plus grand nombre de participants possibles. Des expositions fréquentes, des publics nouveaux seront ciblés : les ados et les adultes 30-55 ans. En effet, il est constaté que la médiathèque est fréquentée par les enfants et les séniors. Les nouveaux modes de consommation de biens culturels éloignes les utilisateurs des médiathèques. C’est un constat national. A nous de relever ce défi.
  • Construction d’un double tennis couvert cofinancé par le club et la mairie. Il y avait pourtant un échec de la précédente municipalité. Bâtiment sans chauffage, éclairage LED.
  • Rénovation de la salle des fêtes : mise aux normes de sécurité incendie, normes électriques, accessibilité aux personnes à mobilité réduite (=PMR) et isolation du bâtiment véritable passoire énergétique ! Avec peut-être une nouvelle chaudière commune à la salle des fêtes et les écoles à proximité. La chaudière devrait être une chaudière sans énergie fossile.
  • Rénovation à prévoir des écoles maternelle et élémentaire après les travaux de la salle des fêtes. Avec là aussi, les mêmes besoins : mise aux normes de sécurité incendie et intrusion, normes électriques, accessibilité aux PMR et isolation des bâtiments !
  • Mise en place d’un conseil municipal des enfants. Premières élections en novembre 2016.
  • Jardins partagés
  • Liaison mode doux entre différentes communes à proximité et le nouveau collège de Montceaux et Visiosport (salle de sports intercommunale)
  • Ramassage scolaire pour les collégiens résidant à moins de 3km du nouveau collège car il y avait un risque très important d’accident lié aux nombreuses départementales autour de l’équipement scolaire.

À prévoir :

  • Construction d’un équipement de type « école de musique ». Actuellement les cours de musique sont dispensés dans des salles associatives de la commune. Il y a beaucoup de difficultés pour transporter les instruments de musique et les profs jonglent de salle en salle. Difficultés de voisinage aussi avec des instruments parfois très sonores… Là aussi, l’enjeu pour la commune est de se séparer d’un équipement complètement hors norme qu’est la maison Guillon au parc de la batellerie : énergivore, pas d’accès PMR, difficultés de respecter les normes ERP… La construction d’un tel équipement permettrait à l’association « école de musique M3R » de pouvoir proposer leurs activités de qualité dans un bâtiment dédié à la musique.
  • Le local associatif de la Croix Rouge, pour les mêmes raisons, est également pris en compte dans les réflexion actuelle.

Contexte :

  • Evidemment, comme vous le savez, toutes les municipalités ont un contexte budgétaire très contraint . Les projets cités ci-dessus, sont très coûteux mais nécessaires. Ainsi, la commune hérite d’une situation très complexe au niveau de ses équipements qui ont été quasiment abandonnés, victimes d’une politique de désendettement acharné de la précédente municipalité. Seule la mairie avait été rénovée lors du précédent mandat, mais les travaux sont payés par l’actuelle majorité. Ce manque d’investissement nous oblige à travailler d’arrache pied. L’endettement de la commune va forcément augmenter fortement. Mais ce sera pour un investissement dans l’avenir et notamment pour un meilleur bilan énergétique.